ANALYSE EMOTIONNELLE

Parmi les cibles du PhysioScan, on trouve plusieurs coupes du cerveau très intéressantes qui permettent d’analyser l’état de stress dans 4 parties du cerveau :
- Le cortex cérebral ( substance grise ) est en relation avec l’ectoderme et gère des conflits relationnels.
- La moelle du cerveau ( substance blanche ) est en relation avec le mésoderme nouveau et gère des conflits de valeur¬ / dévalorisation touchant principalement les os, articulations et muscles.
- Le tronc cérébral est en relation avec l’endoderme et gère des conflits vitaux de survie et les organes correspondants (foie, poumons, reproduction…).
- Le cervelet est en relation avec le mésoderme « ancien » et gère tout ce qui est protection avec des tissus et organes comme le derme, le péritoine, la plèvre.

- L’analyse de la colonne vertébrale peut aussi nous orienter vers l’origine conflit-organe en correspondance.
Sans vouloir remplacer le scanner, le PhysioScan présente donc de nombreux atouts dans le cadre de l’approche psychosomatique et émotionnelle des pathologies.
Sa capacité d’analyse fait merveille pour détecter les organes qui souffrent le plus, que cette souffrance soit douloureuse ou silencieuse et encore inconnue du patient.

 

Les corrélations organes/conflits permettent alors de cibler avec plus de précisions le vécu problématique du patient à l’origine de son mal être physique et psychologique.

Note importante : Le PhysioScan n'a en aucun cas pour but d'effectuer un "bilan de santé médical" ni de poser un diagnostic médical ou paramédical. En cas de problèmes de santé, il est impératif de consulter son médecin traitant afin de faire poser un diagnostic et de faire faire les analyses médicales conseillées. Les données du PhysioScan ne permettent donc pas de faire un diagnostic, mais offre une analyse dynamique , à un niveau énergétique et informationnel, des tendances vers lesquelles une personne peut tendre.